Vous êtes ici :   Accueil » Café littéraire du 4 mai 2015 au Grand Balcon
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

CAFÉ LITTÉRAIRE GRAND BALCON MAZAMET : Lundi 4 Mai 2015

Pour cette première séance près de 25 personnes étaient au rendez vous et 12 livres ont été présentés, en voici le résumé par ordre alphabétique d’auteur.

John BOYLE : Le garçon en pyjama rayé. L’auteur est irlandais, son livre a été traduit dans trente langues différentes et a fait l’objet d’une adaptation cinématographique. Il faut dire que le sujet du livre, le camp d’Auschwitz est édifiant. Bruno, le fils du directeur nous entraîne à suivre Samuel petit garçon polonais âgé de 9 ans, devenu son ami, à la découverte du camp. Un récit porté par des voix enfantines qui nous amène à l’inimaginable… A conseiller à tous ados et adultes.

François CHENG : Entretiens avec Françoise SIRI. Ce sinologue renommé, raconte son parcours de la Chine son pays natal à la France où il réside depuis plusieurs décennies. Les sujets abordés sont universels : l’amour, la mort, la beauté, l’amitié, la méditation, sans oublier la gourmandise notamment celle de la pâtisserie française. De quoi rendre plus abordable pour certains, la sagesse orientale…

Gérard DARMON : Sur la vie de mon père (biographie reconstituée).Un texte plein d’émotions contenues, qui recrée à partir de souvenirs épars, le destin incroyable d’un père à qui il rend un bel hommage. La lecture de ce livre fait aussi réfléchir sur la création littéraire quelque soit la place que l’on occupe dans la société.

Khaled HOSSEINI : Ainsi résonne l’écho infini des montagnes. Afghanistan : 1950-2010, l’histoire d’une famille déchirée par la pauvreté et les guerres.Tout commence par un conte prophétique qu'un père raconte à ses enfants : un pauvre paysan devra donner son enfant préféré à un démon, lui assurant ainsi une vie meilleure, mais s'en séparant à jamais. Malgré le contexte dramatique dans lequel se déroule cette saga familiale, le texte de ce roman est en plus d’être émouvant, lyrique et poétique.

Bohumil HRABAL : Une trop bruyante solitude. Ce livre « coup de cœur » d’un libraire de l’émission la grande librairie, est une belle découverte car en peu de pages il offre un hommage à la culture et la littérature.1976 en Tchécoslovaquie, ce roman était interdit car il critiquait le régime totalitaire du pays . Sous forme de fable vous apprendrez comment transformer des textes illicites en papier de décoration murale peut permettre de retrouver la liberté !!!

Ryszard KAPUSCINSKI : Ébène couleurs africaines. Un journaliste polonais, décrit dans son carnet de voyage, de nombreux états africains. Cette découverte d’un continent peu connu est passionnante et se lit comme un roman. Pour suivre les personnages souvent truculents, mieux vaut être accompagné d’un atlas géographique.

Marc LAVOINE : L’homme qui ment ou le roman d’un enjoliveur. Encore un portrait de père par son fils ; de l’émotion, des mots simples d’humanité et de tendresse qui font aimer la langue française.

Dona TARTT : Le chardonneret. Un jeune garçon dans les États Unis d’aujourd’hui. On suit le personnage à travers les tribulations dramatiques et multiples qu’il vit à New York et en Californie. C’est aussi la traque d’une œuvre d’art, un tableau, qui ne manque pas de suspens… Un roman très élaboré dans les moindres détails, plein de réalisme, pour amateurs de « gros pavés »bien documentés.

Sylvain TESSON : La Bérézina. Trois français dont l’auteur et deux russes, parcourent sur deux motos russes, de Moscou à Paris, l’itinéraire de la Grande Armée de Napoléon lors de la retraite de Russie en 1812. Cet aller-retour, passé-présent est bien documenté et plein d’anecdotes. On y découvre la vie quotidienne des russes d’aujourd’hui. Une lecture plaisante et instructive.

Lydie SALVAYRE : Les belles âmes. La visite commentée des endroits les plus pauvres d’Europe, voilà ce que propose l’agence « Real voyage » à la bourgeoisie française en quête d’exotisme. Un roman féroce et plein d’ironie envers l’hypocrisie de certains discours humanitaires. Une lecture dont on ne ressort pas indemne et qui est une autre façon pour le la détentrice du prix Goncourt de remettre en place certains à priori.

Robert SILVERBERG : Roma Aeterna (Ailleurs et demain) L’auteur, grand maître de la science fiction aux États Unis, nous entraîne dans l’Empire romain éternel, c’est-à-dire n’ayant pas disparu et régnant toujours sur le monde… L’auteur par des tableaux successifs, datés de siècles différents aux personnages divers, fait vivre la pax romana, dans un monde dénué de l’existence du christianisme et de l’islam. Une lecture qui revisite les études classiques que nous avons pu avoir… serait ce mieux qu’aujourd’hui ?

Revue Hors série de Télérama sur le peintre VELASQUEZ. A l’occasion de l’exposition des œuvres du peintre à Paris ce printemps 2015, plusieurs revues et notamment celle ci consacrent leurs pages à la description de ses tableaux rassemblés pour l’occasion. Une façon de s’imprégner et s’approprier plus facilement le cheminement de cet artiste du XVII siècle qui par son réalisme saisissant a influencé Bacon et Picasso entre autres. Bonne visite.


Précédent  
  Suivant

Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :  

La lecture n’offre à l’homme aucune explication définitive sur son destin mais tisse un réseau serré de connivences entre la vie et lui. Infimes et secrètes connivences qui disent le paradoxal bonheur de vivre alors même qu’elles éclairent l’absurdité tragique de la vie…   Daniel Pennac

J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.