Vous êtes ici :   Accueil » Ballade littéraire dans le Caroux
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

BALADE CAROUX

DIMANCHE 11 JUIN 2017

23 personnes parties du village de Douch étaient sur le chemin de la table d’orientation du CAROUX, par une belle journée chaude et sans nuages.
André THERON, guide, photographe et écrivain, nous a expliqué la formation du paysage, donné le nom des paysages observés et raconté des légendes. On retrouve ses photographies et ses écrits dans ses livres notamment dans : Haut Languedoc, bassin cévenol.
Gérard BASTIDE, artiste, écrivain et conteur, a ponctué la balade d’intermèdes facétieux, quelques unes de ses histoires se trouvent dans un recueil intitulé : Contes , racontes et esqueches, vendu au profit de l’association Tifa Tafa Tafanari.
Pascal DESSAINT dans L’appel de l’huître, nous offre des chroniques vertes et vagabondes, les titres de quelques unes : « c’est un bon jour pour le compost, les oiseaux ont des ailes, les écrivains sont mes copains… » incitent à lire son ouvrage.
Sylvain TESSON, grâce à ses aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages, a distillé le parcours de phrases poétiques : «  marcher : c’est faire un bout de chemin avec le temps. La sauterelle : point d’exclamation des prairies. Le brouillard : haleine de l’aube après une mauvaise nuit. Le baiser du vent s’appelle une bise. Cascade : débit de boisson qui ne sert que de l’eau. Découvrez les autres en vous procurant le livre !!! Dans les Chemins noirs, il fait aussi œuvre de philosophe : « je me réveillais au pied d’un pin, gonflé d’une excitation nouvelle, l’arbre fait-il percoler un peu de sa force dans l’organisme de celui qui dort à son pied ? après tout on gagne à rester dans le voisinage de certains êtres, peut être en va-t-il de même avec les arbres » ou « les ronces étaient la caresse du temps sur les empilements de pierres » ou encore «  entre moi et le monde, il n’y avait que l’air tiède, quelques rafales, des herbes échevelées, l’ombre d’une bête et pas d’écran, aucune information, pas d’amertume, pas de colère. » Voilà deux livres à emporter en vacances.


Précédent  
  Suivant

Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :  

La lecture n’offre à l’homme aucune explication définitive sur son destin mais tisse un réseau serré de connivences entre la vie et lui. Infimes et secrètes connivences qui disent le paradoxal bonheur de vivre alors même qu’elles éclairent l’absurdité tragique de la vie…   Daniel Pennac

J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.