Vous êtes ici :   Accueil » Mille feuilles du 20 mars 2015
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

VENDREDI 20 MARS 2015 : LA LITTÉRATURE AUTOUR DU MOYEN AGE

Médiathèque de Mazamet

Cette fois, le «  Mille feuilles » du mois a été consacré à la littérature du et autour du Moyen Age, en accord avec la thématique mensuelle de la médiathèque.

Profitons en pour signaler qu’un fonds important y est disponible, tant en documentaires adultes et jeunesse (en particulier un documentaire amusant et instructif : Sacré Moyen Age), qu’en romans, dvd et cd et qu’une animation dénommée « sieste musicale » aura lieu le vendredi 27 Mars à 13H, il est prudent de réserver pour pouvoir écouter la musique des troubadours…

C’est la revue HISTOIRE, dont le premier numéro est paru en 1978 qui a ouvert la séance. Le numéro de ce mois de Mars s’intitule : Rire, Pleurer et Haïr au Moyen AGE. Il rend hommage à Jacques LE GOFF historien médiéviste qui fut un pionnier dans la recherche concernant les émotions et sentiments qui étaient le quotidien des hommes de cette période vieille d’environ mille ans (du V ième au XV ième siècle). Au fil des pages on découvre des devinettes en vogue alors, des précisions quant au vocabulaire (émotion voulant dire à ce moment là émeute)…Une revue à découvrir et à soutenir (on la trouve en kiosque et dans les médiathèques).

Les « grands » historiens universitaires tels que Georges DUBY, BENASSAR, BONASSIE y ont écrit des articles.

Michel ZINK, avec son ouvrage intitulé Bienvenue au Moyen Age, nous communique son savoir et sa passion de lettré médiéviste, titulaire de la chaire de cette spécialité au collège de France. Dans l’hebdomadaire Marianne de cette semaine, un article lui est consacré.

Ses chroniques radiophoniques, 40 en tout, toutes très courtes vivantes et imagées, donnant envie d’en savoir plus, sont une incitation à découvrir la modernité des poètes de cette période. N’oublions pas que Rutebeuf et Villon ont servi de modèles à Léo Ferré et Georges Brassens. Joie, humour et légèreté tissent un lien entre ses temps lointains qui inspirent l’heroic fantasy, les contes, les séries télés et les jeux vidéo d’aujourd’hui.

Le roman en langue vernaculaire et non en latin et le texte en prose apparaissent au XII siècle avec Béroul, Chrétien de Troyes, qui oserait dire que Tristan et Yseult les amants unis pour avoir bu le philtre d’amour, les aventures d’Arthur, Guenièvre, Lancelot et Perceval, sont oubliés.

Le Moyen Age a donc été une période très importante pour la littérature française, pour preuve le mot : auteur voulait dire qui « augmente » une histoire, un texte, un canevas (du latin : angere)

Henri GOUGAUD, se sert des légendes et contes et dans son roman l’Inquisiteur, il nous livre les aventures des jeunes pastoureaux partis délivrer la terre sainte, de quoi replonger dans l’actualité et ses guerres dues aux religions. Nous restons dans cette problématique avec le livre suivant.

Le médecin de Cordoue de Herbert LE PORRIER, raconte le destin de Moise Maimonide, médecin juif du XII siècle qui essaya de concilier la Bible et Aristote et qui fut contraint à l’exil. Il serait l’auteur d’une prière lue au mêle titre que le serment d’Hippocrate par les médecins.

Pour finir sur ce thème et de façon plus légère, deux titres l’un sur la cuisine, l’autre sur des histoires dites « salées »

Florence BOUAS et Frédéric VIVAS avec Du fait de cuisine, un traité de gastronomie médiévale de Maitre Chiquart, donnent aux lecteurs pleins de renseignements culinaires, à vos fourneaux !!!

JL MARTEL lui invite à lire des histoires salées du Moyen Age

Citons trois autres coup de cœur révélés à l’occasion de cette rencontre :

- Louis PERGAUD, Lettres à Delphine, histoire de ne pas oublier le centenaire de 14-18, on y pénètre dans l’intimité d’un couple séparé par le conflit.

- Paul DREYFUS, avec Ce sont des choses qui arrivent, parle lui de secrets de famille mais cette fois il s’agit de la période de la deuxième guerre mondiale.

- Enfin J-L. SEIGLE avec, Je vous écris dans le noir, décrit l’histoire d’une jeune fille donnée par son père à un médecin allemand pendant l’occupation et aux conséquences qui vont en résulter.



Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :  

La lecture n’offre à l’homme aucune explication définitive sur son destin mais tisse un réseau serré de connivences entre la vie et lui. Infimes et secrètes connivences qui disent le paradoxal bonheur de vivre alors même qu’elles éclairent l’absurdité tragique de la vie…   Daniel Pennac

J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.