Vous êtes ici :   Accueil » Mille feuilles du 11 mars 2016
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

LES FEMMES ÉCRIVAINES VOYAGEUSES

Médiathèque de Mazamet 11 Mars 2016

JMLIRE a pris comme thème celui proposé ce mois de mars 2016 par la médiathèque de Mazamet, vous y trouverez une exposition sur les routes et voies mythiques (route de la soie, chemins de Saint Jacques de Compostelle…) et les vies et écrits de quelques femmes voyageuses et écrivaines (Alexandra DAVID NEEL, Isabelle EBERHARDT, Margaret MEAD et bien d’autres…). Pour plus de détails vous pouvez lire d’Alexandra LAPIRRE et Christel MOUCHARD : Elles ont conquis le monde : Les grandes aventurières 1850-1950 (édité chez Arthaud).

Ce sont 7 femmes écrivaines voyageuses qui nous entraînent dans leurs parcours. L’Europe, l’Afrique, l’Amérique et l’Asie font partie de leurs découvertes, elles ont voyagé, écrit ou peint, photographié que ce soit aux siècles passés ou aujourd’hui.

Cheryl STRAYED raconte dans son livre paru en 2014: Wild, le parcours d’une jeune américaine qui à la suite de nombreux déboires se lance dans la traversée des montagnes rocheuses sur le chemin des crêtes du pacifique long de 1700 kilomètres, seule et sans expérience. Son récit plein d’humour vous tiendra en haleine. Cette expérience de survie par la marche nous entraîne dans une nature sauvage. Cette aventure a servi de synopsis à un film sorti récemment.

Flora TRISTAN ( 1803-1844), dans son journal du tour de France (1843-1844) parcourt la France de Paris à Bordeaux en passant par Lyon, Toulon, Carcassonne, Toulouse, en vue de sensibiliser les ouvriers et ouvrières du milieu du XIX siècle à la nécessité de s’unir pour pouvoir améliorer leur sort. Ce texte publié plus de cent ans après son écriture, grâce au biographe de l’auteur, J. Puech de Labastide Rouairoux, est un témoignage de première main révélant l’engagement d’une femme au destin extraordinaire à découvrir sans tarder.

Alexandra LAPIERRE elle nous raconte la vie de Fanny STEVENSON (née VAN DE GRIFT 1840-1895), épouse de Robert STEVENSON connu pour ses nombreux ouvrages (l’Île au trésor, Voyage avec un âne dans les Cévennes…). La biographe de Fanny nous révèle une femme qui mérite bien plus que l’attribut habituel donné à beaucoup de femmes à savoir « épouse de.. ». Elle a traversé avec ses enfants plusieurs fois les océans que ce soit l’Atlantique ou le pacifique et on découvre une véritable aventurière, un être assoiffé d’exister et d’apprendre aux multiples talents.

Monique VERITE, conservateur à la bibliothèque de France, s’attache à faire connaître la vie d’Odette PUIGAUDEAU (1894-1991), dans un ouvrage intitulé « Une bretonne au désert ». Odette, descendante de marins, fille d’un peintre de l’école de Pont-Aven, Odette fut d’abord styliste chez Lanvin, avant de participer à des campagnes de pêche en tant que journaliste. En 1934, avec une amie elle part en Mauritanie et découvre le Sahara et le peuple maure : « on s’enfonçait peu à peu dans le silence… ». Avec elle vous irez de découvertes en découvertes.

Yannick LELARDOUX grâce à son album de bandes dessinées, relate la vie de la « mère de l’écologie », Maria Sibylia MERIAN (1647-1717), une allemande, naturaliste et peintre de l’époque de Louis XIV. C’est en quittant son milieu pieux et son mari, qu’elle part avec sa fille au Surinam observer les insectes et notamment les papillons. Ses recherches entomologistes et ses aquarelles en font une icône scientifique et artistique.

Ella MAILLART, Suisse, sportive ( 1903-1992), dans La voie cruelle, écrit le parcours de deux aventurières, elle-même et son amie Annamarie SHWARZENBACH, cinéaste et photographe véritable Rimbaud féminin, en 1939-1940, tout au long d’un trajet les conduisant en Afghanistan. Ce double «  oad movie »géographique de l’aventure intérieure nous interroge sur les raisons qui ont pu pousser ces deux femmes à se lancer dans cette aventure. Ella MAILLART, encore elle dans son ouvrage, Oasis interdites, raconte son voyage à pied, cheval, chameau, au Cachemire, « je souhaiterais que le voyage pût se prolonger dans la vie… ». Elle y est accompagné par Peter Flemming et doit alors faire montre de ses nombreux talents qui lui permettent de venir à bout des difficultés du parcours.

Anita CONTI (1899-1997) a écrit : Racleurs d’océans. On peut dire que cette femme a été une pionnière en matière d’océanographie car en 1952 elle embarque sur un chalutier à destination de Terre Neuve. Elle dresse alors des cartes de pêche et publie de nombreuses photographies. Elle est soucieuse aussi des effets de la pêche industrielle sur les ressources halieutiques. C’est dans un style simple et plein de vie que cette femme disant d’elle-même « je ne suis qu’une créature solide à travers le vent » que vous pouvez découvrir cette égérie de « 20000 lieux sur les mers ».

Rendez vous pour d’autres voyages les 16 et 17 Avril à Mazamet et Saint Amans Soult pour un week-end intitulé : Itinérances (voir détail sur le site)



Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :   "Chaque livre a une âme. L’âme de celui qui l’a écrit, et l’âme de ceux qui l’ont lu, ont vécu et rêvé avec lui." (L'ombre du vent)   Carlos Ruiz Zafon
J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.