Vous êtes ici :   Accueil » Mille feuilles du 16 avril 2016
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

ESPACE APOLLO MAZAMET 16 AVRIL 2016 : MILLE FEUILLES : ITINERANCES

Cette fois il s’agit d’un échange de lectures ayant comme thème le voyage, la marche, le chemin, l’itinérance en quelque sorte et ceci à l’occasion de la venue de trois écrivains voyageurs : Gérard BASTIDE, Olivier LEMIRE et André THERON, venus participer aux Floriales de Mazamet.

En leur présence voici les livres présentés :

Anne SYLVESTRE : Coquelicots et autres mots que j’aime. A partir d’une liste de mots aimés par l’auteur, connue grâce aux fabulettes qui enchantent les petits, des mots tels que : coquelicots, paletots, cahier, pluie, escalier, Compostelle… Avec poésie, humour et délicatesse Anne Sylvestre se raconte, ce livre étant une « itinérance » à travers sa vie, une vie qui pourrait être la notre. Un livre qui nous fait du bien.

Écrivains randonneurs présentés par Antoine de BAECQUE. De Pétrarque à Jim Harisson en compagnie de Flaubert, Colette, Simone de Beauvoir… plus de 100 écrivains content leurs expériences, la richesse qu’ils en ont tiré et ce avec humour. Les conseils pratiques aux femmes excursionnistes, les récits d’un pèlerin russe, un voyage en Laponie, un autre autour du mont blanc ou même autour de ma chambre, sont autant de découvertes permettant de rendre crédible la citation de JJ Rousseau « Jamais, je n’ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j’ose dire ainsi que dans les voyages à pied ».

Jean HARAMBAT Ulysse les chants du retour ( grand prix de la bande dessinée 2014) Un album vivant, entre essai et roman d’aventures dont on sort en ayant l’impression d’avoir voyagé. L’ouvrage suit le récit d’HOMÈRE mais se permet aussi de petites digressions où les commentaires d’anonymes ou de penseurs comme Jean Pierre Vernant «  c’est l’histoire d’un homme à la reconquête de soi » nous font réfléchir : et si Ulysse n’était parti que pour revenir ? Une lecture en forme de quête de soi.

Vilhelm MOBERG : Saga des immigrants. Entre 1830 et 1870 de très nombreux suédois ont quitté leur pays, la famine et la misère, pour aller vivre aux Etats Unis. Dans cette vaste fresque qui comprend 5 volumes, l’auteur dresse un panorama historique, social et économique du moment. Les nombreux héros dont le couple Karl et Kristina, nous tiennent en haleine et contribuent au plaisir procuré par . On y trouve entre autre cette lecture qui plaira aux amateurs de romans historiques.

Philippe J. DUBOIS : Les tribulations d’un chercheur d’oiseaux

Philippe J. Dubois est avant tout un spécialiste des oiseaux et surtout des oiseaux rares. Depuis toujours il arpente d’improbables contrées dans des conditions souvent invraisemblables voire dangereuses afin de dénicher (pour un ornithologue le terme est mal choisi !) le bécasseau spatule au fin fond de l’île de Sakhaline, le Rougequeue de Güldenstädt ou le Tétraogalle du Caucase aux confins de la Géorgie. Certains des oiseaux ainsi observés et dûment répertoriés ont depuis malheureusement disparu de la surface de la terre. Accompagnez le dans ses tribulations, vous ne serez pas déçus du voyage !

Thierry TAHON : Petite philosophie du voyage. Un petit essai pouvant répondre aux questions que l’on se pose sur le voyage : pourquoi partir ? Pourquoi demeurer ? Pourquoi revenir ? Quelle est la part de liberté, de sagesse dans ces décisions ? A l’aide de citations d’écrivains voyageurs tes que Nicolas BOUVIER « un voyage se passe de motifs, Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui même… c’est le voyage qui vous fait ou vous défait » nous trouvons nos propres réponses.

Sylvain TESSON : Géographie de l’instant. Il s’agit dans cet ouvrage, de carnets de bord tenu par l’auteur comme un herbier qui égraine les pensées et relations récoltées lors de ses nombreux voyages. On y trouve entre autre des « résolutions »  que tout voyageur devait prendre, des réponses à la question : « je marche parce que » qui ne peuvent que faire réfléchir mais aussi sourire… de nombreuses mentions d’écrivains voyageurs jalonnent le texte. On trouve mention dans cet essai du pays Islande et de ses légendes ce qui constitue un clin d’œil à Olivier LEMIRE auteur d’un film intitulé : Rêveur d’Islande. Enfin pour ajouter à l’intérêt de son ouvrage S. Tesson n’omet d’ajouter des pointes d’humour telle que la mention de l’ouvrage que tout voyageur doit se procurer avant de revenir de ses pérégrinations : De l’art d’ennuyer en racontant ses voyages de M. Deburreaux.

La séance a permis d’interroger les trois auteurs présents sur leurs motivations de voyage. Gérard BASTIDE dont le dernier livre est : L’intrépide centripète à la recherche, pleine d’humour et d’originalité, du Centre où il met en scène les tribulations géopoétiques d’un Candide parti à bicyclette à la découverte… inespérée ; pour lui la recherche du sens passe par une quête initiatique..

André THERON est un alpiniste écrivain, après avoir côtoyé les plus hauts sommets ( Himalaya, Chili, Patagonie, Alpes)il est revenu dans son terrain de jeux d’enfance le Caroux. Il est l’auteur de guides de sentiers de randonnées dans ce massif et aussi de livres de photographies : Haut Languedoc, balcon cévenol et Caroux, bastide de roc. La recherche de l’esthétique est pour lui nécessaire à tout voyage.

Olivier LEMIRE parcourt la France depuis plusieurs années en la sillonnant à pied en tous sens en associant son cheminement à la toponymie de lieux dits aux sens évocateurs (Amour, Vie, Plaisir..)Il est l’auteur de : L’esprit du chemin, Chemin d’Assise, l’aventure intérieure, Bout du monde, France. Il s’agit pour lui de regards portés par et sur les personnes habitantes et donc habités par les lieux visités.

Pour terminer ses échanges sur le voyage et l’itinérance, deux réflexions , celle faisant part de l’importance du rêve, de l’imagination apportés par les livres lorsque le corps ne permet plus aux pieds de faire le chemin et la réjouissance à avoir de choisir de se déplacer et de voyager en toute liberté ce qui n’est pas le cas d’un grand nombre de personnes dans le monde de tout temps et encore aujourd’hui.



Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :   "quand on ne voit plus le soleil, il faut croire qu'il existe" (Je veux croire au soleil)   Jacques. SEMELIN
J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.