Vous êtes ici :   Accueil » Mille feuilles du 20 mai 2016
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

VENDREDI 20 MAI 2016 MILLE FEUILLES MÉDIATHEQUE AUSSILLON

18 présents pour présenter les 9 coups de cœur du mois de Mai

Jean-Marie Gustave LE CLEZIO : La ritournelle de la faim (prix Goncourt 2008) l’héroïne est Ethel, entre les âges de 8 à 20 ans, éduquée d’abord par son grand père dans un foyer bourgeois, elle connaît ensuite la faim pendant l’exode au début de la deuxième guerre mondiale. Ce livre est un récit musical à la manière du boléro de Ravel, l’histoire d’une colère grandissante puis du calme revenu.

Chahdortt DJAVANN : Les putes voilées n’iront pas au paradis, l’auteur iranienne, réfugiée en France a fait des études d’anthropologie. A partir de faits réels, elle nous relate de façon bouleversante un voyage au bout de l’enfer. Un roman puissant à couper le souffle qui fait alterner le destin parallèle de deux gamines et les témoignages outre tombe de prostituées assassinées, pendues et lapidées par les mollahs.

Antoine LEIRRIS : Vous n’aurez pas ma haine, Héléne est tuée le 13 novembre 2015 au Bataclan à Paris lors des attentats, son compagnon journaliste prend la plume comme arme et nous raconte les moments qui ont suivi ce drame dans un récit bouleversant et plein de vie où le désir de vivre lui et leur jeune fils Melvil, rend l’amour et le souvenir plus fort que la haine et la mort. Un livre qui fait du bien.

Jean d’ORMESSON : C’est une chose étrange à la fin que la vie, qu’est ce que la vie et d’où vient-elle ? depuis 3000 ans de questionnement où en est-on aujourd’hui ? Avec des mots simples, l’auteur raconte le roman fabuleux de l’univers, il y met en scène un « vieux » qui donne son point de vue, c’est l’occasion de tisser des liens entre la science et l’art.

Franz Olivier GIESBERG : L’arracheuse de dents, Lucile Bradock est la première femme dentiste, métier qui lui donne accès aux grands de ce monde (Robespierre, Napoléon, Washington…) ce qui lui permet d’influer sur le cours de l’histoire (esclaves et indiens aux États-Unis). Cette odyssée truculente même si elle est invraisemblable nous fait passer un bon moment.

Antoine PIAZZA : Histoires, géographies. A l’aide de 28 nouvelles et grâce à un regard décapant, l’auteur transforme ses promenades dans l’espace et le temps en savoureux exercices littéraires. Un grand plaisir de lecture.

Jean Luc CHARBONNIER : La mort expliquée aux enfants, un médecin anesthésiste-réanimateur, confie aux enfants et à leurs parents une manière d’aborder un sujet souvent tabou mais essentiel, la mort. Il affirme « quand tu auras lu ce que raconte ce livre tu auras beaucoup moins peur et moins triste de perdre ceux que tu aimes… » pour envisager la vie autrement.

Arturo PEREZ REVERTE : Le hussard, un jeune hussard français de 19 ans tout juste sorti de l’école militaire, se retrouve dans les troupes napoléoniennes lors de la campagne d’Espagne. Lui qui rêve de gloire et encore empli de fierté va être confronté avec l’horreur de la guerre, surtout celle d’une guérilla nationaliste. Une descente aux enfers racontée par un reporter de guerre espagnol.

Jean-Paul KAUFFMANN : Outre-Terre, l’enclave russe de Kaliningrad où l’auteur se rend pour la deuxième fois, en 2007, cette fois avec sa famille, sur les traces de Napoléon et de la bataille d’Eylau qui a eu lieu 200 ans plus tôt. Le tableau d’Antoine-Jean Gros sur cette bataille, véritable boucherie, victoire pour les Français mais aussi pour les Russes qui la commémorent, le roman de Balzac, le Colonel Chabert, permettent à l’auteur de faire des allers-retours incessants entre l’histoire et la réalité actuelle de ce territoire étrange, autrefois germanique et aujourd’hui russe mais enclavé dans l’Union européenne.



Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :  

La lecture n’offre à l’homme aucune explication définitive sur son destin mais tisse un réseau serré de connivences entre la vie et lui. Infimes et secrètes connivences qui disent le paradoxal bonheur de vivre alors même qu’elles éclairent l’absurdité tragique de la vie…   Daniel Pennac

J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.