Vous êtes ici :   Accueil » Mille feuilles - 13 décembre 2013
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

CR Mille feuilles du 13 décembre 2013

Nous avons été accueillis pour le Mille Feuilles de décembre à la bibliothèque de Payrin. Il nous a été présenté un atelier de poésie, fonctionnant depuis 1984, le seul de la Région Midi Pyrénées, très éclectique, et qui ne demande qu’à accueillir de nouveaux adeptes.

Ce Mille Feuilles était consacré aux coups de cœur

  • « Cinq méditations sur la mort, autrement dit sur la vie » de François Cheng

François Cheng , né le 30 aout en Chine d'une famille de lettrés et universitaires ;

En 1948, grâce à l'UNESCO où travaille son père il arrive en France et il étudie la littérature.

En 1969 il est chargé de cours à Paris VII .Naturalisé en 1971, il traduit des poèmes chinois en français et réciproquement.

Prix Malraux, Prix Femina, grand prix de la Francophonie il est élu le 13 juin 2002 à l'Académie Française

Il pratique également la calligraphie

Ce livre ne prétend pas délivrer un message mais une méditation sur l'homme et le cœur

«la vie engendre la vie , il n'y aura pas de fin». La mort donne du prix à la vie.

Les civilisations qui nous ont précédés regardaient la mort en face.

Pour cela nous il faut redécouvrir la beauté à travers la peinture (Michel Ange, Leonard de Vinci...), la poésie, la philosophie (Dante, Platon, Musset...) .

Ainsi il nous incite à méditer sur la découverte du sens profond de la beauté, chemin vers la vraie vie

  • « Anima » de Wadji Mouawad

Né au Liban en 1968, Wajdi Mouawad est auteur, metteur en scène et comédien. Diplômé de l'École Nationale d'art dramatique du Canada en 1991, il a vécu au Liban puis en France avant d'immigrer au Québec puis de revenir à Toulouse où il vit actuellement.

Auteur, metteur en scène, directeur artistique, cinéaste (récemment le film « incendies »), il a obtenu les plus prestigieuses récompenses notamment par le prix du Gouverneur général du Canada en 2000, le prix SACD 2004 de la francophonie pour l'ensemble de son œuvre et le grand prix du théâtre de l'Académie française en 2009.

Un homme découvre en rentrant chez lui sa femme sauvagement assassinée dans des conditions atroces. Il doit à tout prix retrouver l'auteur de ce meurtre.

Témoins du crime, les animaux prennent la parole et se relaient pour raconter cette poursuite qui part du Canada, en passant par une réserve d'indiens.

Un choc d'une densité et cruauté impitoyable, d'une beauté remarquable qui prend aux tripes.

Lecture donc quelquefois insupportable mais une magnifique odyssée à travers l'Amérique.

Un Grand Livre

  • « Les Figures de styles » de Laurence Caillaud-Roboam - dessins de Plantu

Avec beaucoup d'humour soulignés par les dessins de Plantu ….tous ces mots que nous entendons parfois mais dont nous ne connaissons pas toujours la signification : anaphore par exemple ? Acrostiche ?

Drôle et instructif, une manière d'apprendre en se délectant.

  • « L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA» de Romain Puertolas

Aventure humaine, rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l'Europe mais aussi une histoire d'amour pétillante ainsi que le reflet du combat que mènent chaque jour les clandestins.

L'auteur, né en 1975 à Montpellier, sait de quoi il parle puisqu'il est analyste documentaire à la Police aux Frontières après avoir été magicien, découpeur de femmes dans un cinéma autrichien, professeur de langues ….entre autres.

Un moment de plaisir et de loufoqueries dans cette critique de la société de consommation.

  • « La Confrérie des chasseurs de livres » de Raphael Jerusalmy

L'auteur, Raphael Jerusalmy né à Paris en 1954, a eu un parcours atypique.

Diplômé de Normale SUP et de la Sorbonne il a fait une carrière au sein des services des renseignements militaires israéliens, avant de mener des actions humanitaires puis de devenir marchand de livres anciens à Jérusalem.

François Villon, poète rebelle et brigand est condamné à mort.

Il sera gracié par Louis XI qui l'envoie en terre sainte avec mission de rencontrer la confrérie des chasseurs de livres pour retrouver un document susceptible de créer une alliance avec Rome.

Dans ce but il prend contact avec un imprimeur de Mayence pour l'aider à combattre la censure.

Puis il part pour Jérusalem au milieu de combats et de complots pour faire triompher l'humanisme et la liberté.

Ce livre est un roman érudit, historique, un policier passionnant et instructif, écrit avec un ton vif et malicieux comme une farce et qui nous fait savourer la magie qui s’échappe des livres anciens.

  • « Le fils du vent » de Henning Mankell

Henning Mankell, né en Suède en 1948, est considéré comme le maitre incontesté du roman policier suédois grâce à la série policière des Wallender.

Il est aussi auteur de romans sur l'Afrique et partage sa vie entre la Suède et le Mozambique.

Avec le « Fils du Vent » il nous offre un superbe conte consacré au voyage, à la découverte de la vie du désert.

En 1878, Hans Bengler, jeune entomologiste, part de Scanie à la recherche d'un insecte non référencé en Afrique dans le désert du Kalahari.

Il y rencontre un enfant d'une dizaine d'année qu'il veut emmener avec lui en Scanie, en fait comme faire-valoir pour ses conférences sur les insectes.

Mais cet enfant du désert n'est pas prêt à vivre dans un pays froid et n'a qu'une envie: apprendre à marcher sur l'eau. Une fin tragique terminera ce rêve.

  • « Les lunes de Jupiter » d’ Alice Monroe

Alice Monroe, née le 10 juillet 1931 au Canada, a obtenu le prix Nobel de littérature 2013 pour être « la souveraine de l'art de la nouvelle contemporaine »

Dans un style comparé à celui de Tchékov, « Les lunes de Jupiter » sont des nouvelles qui décrivent des gens ordinaires et surtout des femmes dans leur vie de tous les jours.

L'auteur nous fait prendre conscience de la façon dont nous pouvons être perçus par les autres.

  • « L’or de Kazan » de Nicolas-Pierre Bordes. (publié en 2005 aux éditions Lacour de Nîmes)

L’itinéraire prodigieux d’un Français à travers la Russie.

Nous sommes entrainés dans une saga familiale qui devrait nous toucher particulièrement, puisque le héros est né à Saint Baudille le 16 décembre 1874 et a fait ses études à Castres au Lycée Barral.

Le 20 septembre 1903, en gare de Juzovka, dans le bassin minier du Donetz en Ukraine, descendent du train en provenance de France, un jeune homme de 30 ans, Joseph Bordes, sa femme et son fils, âgé de quelques mois. II a fait ses études en France, mais a décidé de s'expatrier et de s'installer définitivement en Ukraine. Il réussit plus tard à devenir propriétaire d'une mine de charbon à Zyevka. Il fait alors venir près de lui toute sa famille Tarnaise : père, mère, frère, sœur... Après l'échec de son premier mariage, il rencontre et épouse une ravissante jeune fille russe de 20 ans plus jeune que lui.

Tout semble lui réussir. Mais en Juillet 1914, son destin bascule. La Grande Guerre éclate, Joseph Bordes est mobilisable, il quitte tout, sa famille, sa mine, pour rejoindre son pays. Comment cet homme, ce Tarnais, voué à une vie et une réussite tranquilles, dans le pays qu'il aime et où il a choisi de vivre, va-t-il se retrouver amené à accomplir des exploits étonnants dans les Balkans, puis en 1918, dans une Russie plongée dans une guerre impitoyable entre les Blancs et les Rouges. C'est ce que nous conte son fils, Nicolas Pierre Bordes, dans ce livre d'aventures réelles, rempli d'exotisme, d'amour et de batailles.

Cette histoire romanesque est en même temps une étude sociologique intéressante sur les préjugés de classe de l'époque. Livre plein d’humour et de rebondissements.



Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :  

La lecture n’offre à l’homme aucune explication définitive sur son destin mais tisse un réseau serré de connivences entre la vie et lui. Infimes et secrètes connivences qui disent le paradoxal bonheur de vivre alors même qu’elles éclairent l’absurdité tragique de la vie…   Daniel Pennac

J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.