Vous êtes ici :   Accueil » Mille feuilles - 12 avril 2013
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

Mille Feuilles du 12 avril 2013

Une rencontre avec la romancière Marie Nimier à la médiathèque de Saint Amans, une femme attachante, chaleureuse, au regard magnétique !!

Elle est née en 1957, elle est la fille de Roger Nimier.

On rappelle que Roger Nimier (1925-1952) auteur du « Hussard bleu », fut le chef de file du mouvement littéraire « les hussards » qui s'opposa dans les années 50-60 aux existentialistes ; il fut aussi le défenseur des causes perdues

Très jeune, Marie Nimier se tourne vers la musique (elle est encore parolier) et la scène avec une préférence pour le théâtre de rue.

Puis, elle se lance dans l'écriture à partir de 1985.

Elle obtient le prix Médicis en 2004 pour « la reine du silence » où elle affronte le souvenir d'un père absent, distant, lui accordant peu d'attention.

En 2013 Marie publie «  je suis un homme » où elle se glisse dans la peau d'un homme insatisfait.

Elle dresse l'inventaire des défauts de son héros, mais sans le rendre antipathique.

Marie Ndiaye

Née dans le Loiret, d'une mère française et d'un père sénégalais reparti très tôt en Afrique.

Premier roman à 17 ans, elle étudie 1 an à la villa Médicis

Elle vit à Berlin avec son mari, lui aussi écrivain, et ses enfants

Elle obtient le prix Goncourt en 2009 avec : « 3 femmes puissantes »

« La divine » paru en 2013 conte le destin tourmenté de trois générations de femmes dont la grand mère est noire.

Elle explore la cruauté humaine et renvoie à la complexité de l'être humain

Un livre aussi sur l'éducation et la transmission. Une histoire très dense ou il est question de passions, d'origines cachées.

Un roman à la fois poétique, mystérieux et envoûtant

A lire et relire.

« Récup'Art » d'Ambroise Monod - Éditeur Ereme

Ambroise Monod, fils de Théodore Monod, universitaire, pasteur, théologien, journaliste est né en 1938.

Après avoir passé sa jeunesse au Sénégal, Ambroise Monod s'adonne à l'art de la récupération : créations à partir de déchets…boites de conserves , vieux clous, bouchons deviennent des corps d'oiseaux ou des poissons.

Publication de clichés remarquables qui mettent en valeur ces créations et montrent l'artiste dans son espace de travail.

« Seule Venise » Claudie Gallay - 2005 - Actes Sud

Roman d'atmosphère : une promenade dans Venise en hiver sous la neige.

Après une rupture douloureuse, l'héroïne, 40 ans, sombre dans la dépression et la solitude ; elle rencontre un vieil aristocrate russe, une danseuse, un libraire, mais auront-ils la faculté de l'aider dans ces moments difficiles et de la protéger ?

Dans une langue ajustée aux émotions et à la détresse de son personnage, Claudie Gallay dépeint la transformation intérieure d'une femme à la recherche d'un nouveau souffle de vie. Et médite, dans le décor d'une Venise troublante et révélatrice, sur l'enjeu de la création et sur la force du sentiment amoureux;

« Au risque de se perdre » de Kathryn Hulme - Poche -1972 

Fille de médecin qui rentre dans les ordres, nous assistons à la lutte perpétuelle d'une femme qui tente de concilier deux vocations qui parfois s'opposent: infirmière et religieuse ;

« Patients »  de Grand Corps Malade - 2012

Grand Corps Malade, de son vrai nom Fabien Marsaud, est né un 31 juillet 1977, sous le soleil de la Seine-Saint-Denis. Enfant, Fabien veut devenir prof de sport. Mais la vie lui réserve un autre destin. C'est armé d'une béquille et d'un stylo qu'il se lance dans la musique. En 2006, son premier album, Midi 20, se vend à plus de 600 000 exemplaires et l'artiste est primé deux fois aux Victoires de la musique («album révélation» et «révélation scène» de l'année). .

A la suite d'un mauvais plongeon, un jeune homme destiné à devenir basketteur devient tétraplégique.

Avec une écriture poétique, drôle, incisive, humoristique , il nous fait le récit de son année de rééducation qui nous fait entrer dans le monde des handicapés et nous démontre que « nous n'avons pas le droit de nous plaindre »

« La deuxième personne » de Sayed Kashua

Sayed Kashua , né en Galilée, a la double appartenance: arabe et citoyen israélien,

ce qui est le point de départ de ses romans.

Dans ce récit, politique et policier, deux hommes dont les destins se croisent, tous deux arabes nés en Israël.

Qui est arabe? Qui est Juif? Deux protagonistes en quête de vérité et d'identité. Un suspense qui nous fait plonger au cœur de la réalité.

« L’ile des chasseurs d'oiseaux » de Peter May - Rouerge - 2009

Premier d'une trilogie qui nous entraine dans les Hébrides dans une nature violente, tempétueuse, parfumée à la tourbe.

L'inspecteur Macleod, revient enquêter dans cette ile qu’il a quittée il y a 18 ans.

Il y retrouve son passé, et toutes ses traditions dont la chasse aux fulmars où se mêlent cruauté et rites initiatiques.

Évasion, découvertes, dépaysement sans sombrer dans le pathos, ces émotions diverses nous entrainent vers la suite des enquêtes de l'inspecteur Macleod.

« L'ivresse du Kangourou » de Kenneth Cook

14 nouvelles : lecture facile, rapide , divertissante, nous plongeant au cœur de l'Australie sauvage, dans des paysages exceptionnels en compagnie de personnages baroques.

« Poules et Poulets » Jean-Hugues Malineau

quatre douzaines de poulets extra frais

L'éditeur « rue du monde » a pour but de titiller l'intelligence des enfants, leur esprit critique et leur sensibilité artistique sur un mode humoristique.

Le livre est soutenu par des illustrations très colorées de Lucile Placin.

Et pour terminer sur une note gourmande :

« Saveurs et senteurs de la Sérénissime » 80 recettes vénitiennes

de Michèle Teysseyre - édité à Clair Sud

Venise vue du ciel a la forme d’un poisson : la « Citta d’Aqua », que la courbe sinueuse du Grand canal fait ressembler au symbole oriental du Yin-Yang, est peut-être définie par cette forme même : marine et orientale.

Sa cuisine est à l’image de cette apparente contradiction : cuisine de pêcheurs et de paysans.



Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :   "Chaque livre a une âme. L’âme de celui qui l’a écrit, et l’âme de ceux qui l’ont lu, ont vécu et rêvé avec lui." (L'ombre du vent)   Carlos Ruiz Zafon
J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.