Vous êtes ici :   Accueil » Café littéraire du 11 janvier 2017 aux Saveurs de l'Autan
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

CAFÉ LITTÉRAIRE AUX SAVEURS DE L’AUTAN


MERCREDI 11 JANVIER 2017

Un nouveau lieu et une ambiance conviviale pour ce nouvel échange autour de lectures. Une vingtaine de personnes ont parlé ou écouté 8 livres d’auteurs différents et de thèmes divers.

La Désorientale de NEGAR DJAVADI. C’est un récit qui parle de l’Iran des années 1970 à aujourd’hui. Les sujets abordés sont l’exil en France, l’identité, la transmission et aussi celui de l’homosexualité vécue par l’héroïne du livre, Kimiâ Sadr qui née à Téhéran vit aujourd’hui en France et tente d’avoir un enfant grâce à une insémination artificielle. Le personnage principal se remémore ses souvenirs, ses parents qui étaient des intellectuels opposants aux régimes dictatoriaux d’Iran que ce soit celui du Shah ou de Khomeini. La désorientale est un livre poignant et très documenté sur l’histoire de l’Iran pour preuve les nombreuses notes se trouvant en bas de pages, de quoi alimenter un débat sur l’assimilation et l’intégration.

L’Archipel d’une vie d’Andreï MAKINE. Il s’agit d’une chasse à l’homme exaltante qui se passe dans l’archipel des Chantars en Sibérie extrême orientale, dans les grands espaces de la taïga à la fin de l’ère stalinienne. Le suspens réside dans le jeu de cache-cache permanent entre un soldat et un évadé des camps du goulag qui entraîne ses poursuivants qu’il épuise jusqu’à n’en garder qu’un. Ce roman enchaîne les rebondissements, son écriture est à la fois poétique et philosophique, il a des allures de conte qui donne à l’existence et à l’amour toute sa valeur.

Les Chemins noirs de Sylvain TESSON. Pour «  renaître et revivre » après son accident, l’auteur part en France pendant trois mois hors des sentiers battus. Lui qui est habitué aux espaces lointains, va traverser la France en diagonale au rythme de 40 kilomètres par jour, il va avancer dans les campagnes du pays et la marche va lui servir à guérir son corps et son esprit. Ce livre où l’humour permet de surmonter les blessures, est plein de poésie, de clins d’œil touchants envers sa mère décédée depuis peu et qui l’accompagne pour cette nouvelle naissance.

Le Secret d’Edgar Manet de Sylvie CHAUVEAU. Cet auteur, historienne de l’art, continue l’exploration des vies de peintres, après Léonard de Vinci, Botticelli et Lippi, elle s’empare de la vie d’Edgar Manet pour en révéler les secrets. Nous découvrons une époque, un milieu, une famille ou les tabous très nombreux ont amené le peintre à mener une vie sans joie ce qui rend ses œuvres précieuses. A travers le personnage, l’histoire de l’art et de la peinture en particulier nous est racontée avec maints détails qui font de ce livre un récit historique passionnant.

Quelle connerie la guerre, ouvrage collectif. Une anthologie illustrée par PLANTU, cet ouvrage indispensable dans le contexte international, réunit 72 auteurs de textes pacifiques de toutes époques et horizons. Impossible de les citer tous, néanmoins sachez que vous y retrouverez Camus, Jaurès, Voltaire, Zweig, Prévert, Vian… A mettre entre toutes les mains.

Ma part de gaulois de Margyd CHERFI. L’auteur n’est autre que le parolier de groupe de chanteurs Zebda de Toulouse. Il nous raconte sa jeunesse de jeune beur des quartiers nord de Toulouse où réussir à l’école passait comme un signe de trahison vis-à-vis de la communauté maghrébine vivant en France dans les années 1970. Vous y découvrirez aussi la place donnée aux femmes dans cette communauté. Dans une langue qui passe de certains termes violents de la langue arabe aux formules recherchées d’un jeune bachelier, l’auteur nous entraîne dans un récit surprenant et captivant qui permet de mieux comprendre les problèmes des habitants de certaines banlieues.

Atlas Obscura de J. FOER, D. THURAS et E. MORTON. Un Atlas des 650 lieux merveilleux autant qu’étranges et insolites à travers le monde. Pêle-mêle, les Catacombes parisiennes, Fort Boyard, le Mont Roraima au Venezuela, le Cabinet secret du Musée des Antiquités à Naples, la mine de sel de Wieliczka en Pologne, autant d’endroits étranges qui pimenteront votre voyage ou, à défaut, votre imagination. Notices, illustrations et photographies enrichissent cette lecture. Vous partirez pour un voyage « sans fin », soyez curieux.

Le sentier de la gloire de J. ARCHER. Sir Edmund Hillary est-il vraiment le premier avec son guide sherpa à avoir conquis le sommet de l’Everest ? Et si c’était Georges Mallory en 1924 ? Le corps de cet alpiniste n’a été retrouvé qu’en 1999, tout près du sommet. Et s’il en redescendait quand la mort l’a surpris ? Un récit haletant qui fait prendre conscience de l’importance de ce qu’est la « gloire » qu’elle soit personnelle ou officielle. Avec ce livre, on voyage et on « plonge » dans l’histoire.



Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :  

La lecture n’offre à l’homme aucune explication définitive sur son destin mais tisse un réseau serré de connivences entre la vie et lui. Infimes et secrètes connivences qui disent le paradoxal bonheur de vivre alors même qu’elles éclairent l’absurdité tragique de la vie…   Daniel Pennac

J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.