Vous êtes ici :   Accueil » Mille feuilles du 20 janvier 2017
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

MÉDIATHÈQUE MAZAMET : MILLE FEUILLES

VENDREDI 20 JANVIER 2017

12 livres présentés pour cette première séance de l’année :

Château Bordeaux, d'ESPE et Eric CORBEYRAN : une série de 7 bandes dessinées , le dessinateur est natif de la région, il s’est fait un nom dans le monde de la bande dessinée. Cette série raconte les passions amoureuses et les déboires familiaux sur fond de vignoble bordelais. A déguster sans modération…

REVUE CONNAISSANCE DES ARTS : numéro consacré à un grand collectionneur russe Serguei CHTCHOUKINE, ce hors série sorti à l’occasion de l’exposition qui se tient à Paris à l’espace Vuitton jusqu’au 5 mars 2017, retrace le parcours d’un homme qui a acquis des œuvres novatrices pour leur temps (Monet, Picasso, Cézanne, Matisse…) même si elles n’étaient pas à son goût.

Le goût de TAHITI : supplément de la revue GEO numéro janvier 2017. Dans un tout petit format des éditions Mercure de France sont rassemblés des textes de grands écrivains qui racontent la Polynésie. De Bougainville à Chantal T. Spitz en passant par Victor Hugo, Pierre Loti, Victor Segalen, Robert Louis Stevenson, Paul Gauguin, Romain Gary et bien d’autres… une lecture agréable et instructive.

Les gens dans l’enveloppe d'Isabelle MONNIN :un roman original qui mêle une œuvre de fiction, une enquête et des chansons (les mots bleus d’Alex Beaupin) le tout ayant pour origine l’acquisition sur internet d’un lot de 250 photographies anonymes. Une écriture pleine de poésie sur la nostalgie, l’absence, le souvenir. Une amitié se tisse entre l’auteur et les « gens dans l’enveloppe », une découverte émouvante qui donne vie aux gens anonymes, car «  toute vie vaut la peine d’être vécue ».

Laetitia ou la fin des hommes d'Ivan JABLONKA (prix Médicis essai 2016) : un livre inclassable et original, à la frontière de l’Histoire (son auteur est historien universitaire) de la littérature et de la sociologie. Cet ouvrage vous fera changer de regard sur les faits divers dont la presse est prompte à s’emparer. Le meurtre de Laetitia, 18 ans est analysé comme un fait social (les services sociaux, l’éducation nationale, la justice, la politique… sont passés au crible), de quoi rendre toute son humanité à cette jeune fille. Un livre très documenté tout en restant plein d’humanité.

Un paquebot dans les arbres de Valentine GOBY : un récit familial, tendre, plein d’espoir, porté par une jeune femme confrontée à la maladie qui oblige son père à se faire soigner dans un sanatorium. L’amour de sa femme et la présence des enfants éclairent les difficultés rencontrées par la famille. Longtemps après la narratrice retourne sur les lieux qui ressemblent maintenant à un grand paquebot.

La promesse de l’aube de Romain GARY : roman autobiographique, où l’auteur montre l’amour qu’il a porté à sa mère rappelant « la vie vous fait une promesse qu’elle ne tient jamais » celle de l’espoir de toute mère voulant le bonheur de son fils. En 1940 Romain Gary évoque la stupéfaction de la France face à la défaite de l’armée. Se reporter aux nombreuses mentions sur les écrits de R. Gary ou Émile AJAR à retrouver sur ce site.

Journal de bord de Jeanne GLEIZES : un récit autobiographique d’une femme confrontée à un cancer du sein. Grâce au journal de bord tenu durant la maladie et les soins reçus, Jeanne décrit l’avant, le pendant et l’après d’une vie bouleversée par cette épreuve. Avec des mots justes, un regard lucide et sans larmoiements, elle témoigne du soutien et l’amour apporté par ses proches et donne toute sa force au pouvoir de thérapie apporté par la création qu’elle soit artistique et ou littéraire.

Remèdes littéraires d'Ella BERTHOUD et Susan ELDERKIN :une anthologie sans effet secondaires autre que de vous revigorer car un « bon imprimé vaut mieux qu’un comprimé ». Avec cet ouvrage vous partirez à la rencontre de la littérature mondiale, à déguster donc à doses homéopathiques mais sans modération.

Prends le temps de penser à moi de Gabrielle MARIS VICTORIN : les souvenirs d’enfance et le récit de la mort d’un père que toute la France a pleuré. Un économiste qui voulait redonner le sourire aux français. Un livre triste et joyeux à la fois, en tout cas un bel hommage filial.

L’été des charognes de Simon JOHANNEN :un éditeur peu connu (ALLIA) publie ce petit ouvrage écrit dans un style inclassable, d’un très jeune auteur tarnais, qui fait la « une » de tous les critiques littéraires louant son écriture « slamée » tout en restant souvent empreinte d’une poésie allant droit au cœur. Ce sont les souvenirs d’un gamin de Fourrières un village de nulle part pendant un été passé à s’occuper avec des copains des moutons, des chiens et autre créatures peuplant la montagne du sud du Tarn. A découvrir de toute urgence.

Les secrets des jardins de Pauline TANON : un parcours sensible et plein de délicatesse à la découverte de jardins secrets, ceux d’amoureux des espaces verts. Vous y rencontrerez Tolstoi, Louis XIV, Monet, Rousseau, Darwin…

On signale aussi le dernier numéro de La Revue du Tarn qui met en lumière 10 paysages importants du département du Tarn, qui méritent d’être découverts ou redécouverts.



Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :  

La lecture n’offre à l’homme aucune explication définitive sur son destin mais tisse un réseau serré de connivences entre la vie et lui. Infimes et secrètes connivences qui disent le paradoxal bonheur de vivre alors même qu’elles éclairent l’absurdité tragique de la vie…   Daniel Pennac

J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.