Vous êtes ici :   Accueil » Mille Feuilles du 17 novembre 2017
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

LES PEINTRES ET LA LITTÉRATURE

MÉDIATHÈQUE AUSSILLON

"Un artiste qui travaille au plus prés de sa vie peut rejoindre un universel qui nous bouleverse tous" Claudie Gallay

La médiathèque Claude Nougaro d’Aussillon avait mis à l’honneur le peintre Jérôme BOSCH à l’occasion d’une projection programmée dans le cadre du mois du documentaire. A cette occasion de nombreux ouvrages consacrés à l’artiste, auteur entre autre du jardin des délices, y sont disponibles quelques semaines. Voici les livres dont il a été question lors de ce Mille feuilles organisé par l’association JMLIRE.

Alexandra SRAUSS dans son roman intitulé : Les tourments de Jérôme Bosch, réussit à recréer l’univers géographique, temporel et mental de cet artiste très célèbre en son temps (Jheronimus von Aken, néerlandais, 1450-1516) mais dont il ne reste que peu de traces autres que celles de ses œuvres. La narratrice du roman est Aleyt, son épouse qui grâce à sa fortune a permis à l’artiste de pouvoir se consacrer à son art. Une lecture facile et agréable qui permet d’entrer dans l’univers tourmenté du peintre et de regarder plus intensément ses personnages et animaux hallucinants et fantasmagoriques qui demeurent cinq cents ans après leur création une source d’inspiration pour certains artistes.

Camille LAURENS : La petite danseuse. Il s’agit de Marie Van Goethem, petite danseuse de 14 ans poussée par sa mère à trouver un monsieur généreux pour « gagner » sa vie. C’est Edgar DEGAS qui la représente sculptée dans la cire (date : entre 1875-1880), elle est visible au musée d’Orsay à Paris. A l’époque cette sculpture avait suscité maintes critiques en raison de son traitement réaliste. Le livre fait une peinture détaillée de l’époque et n’est pas dépourvu de réflexions sur l’art, ce qui le rend enrichissant et passionnant.

Olivia ELKAIM : Je suis Jeanne Hébutèrne. Jeanne voulait être peintre, elle sera le modèle du peintre « maudit » MODIGLIANI, artiste qui sera son amour fou et fulgurant (1916-1920). Sa passion la liera à lui jusqu’à en mourir. On croise dans ce roman incandescent d’autres artistes du Montparnasse parisien de l’époque tels que Apollinaire, Breton, Cendrars, Cocteau, Matisse, Max Jacob, Picasso, Satie, Soutine, Vlamink…. Un destin de femme lié à la peinture.

Dominique FERNANDEZ : La course à l’abîme. C’est un roman autour du peintre Le CARAVAGE (Michelangelo Merisi da Caravaggio 1571-1610). A vingt ans il est déjà célèbre pour avoir réalisé des œuvres renommées destinées aux grands prélats d’église. Il a influencé Rembrant, De la Tour, Le Nain. Le livre est bien documenté et permet de pénétrer dans la vie quotidienne de la ville de Rome du XVI ème siècle notamment en ce qui concerne les intrigues auxquelles pour certaines le peintre a participé.

Didier Van CAUWELAERT : L’empire des lumières .Dans le musée Guggenheim à Venise, Jérémie observe longtemps un tableau de MAGRITTE, l’empire des lumières, c’est le tableau préféré de Candice avec qui son histoire d’amour est finie. Il est certain de voir la lumière s’éteindre à une fenêtre, de retour le lendemain il rentre dans le tableau et revit son amour passé… Ce roman écrit avec une plume inspirée aborde le thème du paranormal et du fantastique, thèmes chers à l’auteur.

Magdalena GUIRAO : La petite fille au tableau. Il s’agit d’un livre pour enfant, plein de couleurs et de surprises qui permet aux plus jeunes d’admirer des tableaux où la naïveté s’inspire des œuvres de Paul Gauguin.

Claudie GALLEY : la peinture contemporaine dans ses romans.

A travers trois livres, Seule Venise (Zoran MUSIC, artiste slovène mort à Venise en 2005), Portrait d’OPAKA (Roman OPAKA, polonais décédé en 2011) et La beauté des jours (Marina ABRAMOVIC, yougoslave née en 1946, on lui doit cette citation : "On ne doit pas se contenter de peu. Le peu, c’est pour après, quand on est mort. Quand on est vivant il faut tout faire très fort". Claudie Galley nous fait ressentir les sentiments de ces artistes contemporains qui s’intéressent à la nature humaine, sa finitude ainsi qu’à celle de la fuite du temps, et la brièveté de la vie. Le dernier livre de Claudie Galley, La beauté des jours raconte l’écoulement d’une vie heureuse entrecoupée de moments plus intenses qui rompent la monotonie.

Mario Vargas LLOSA : Le paradis un peu plus loin. Dans ce roman déjà évoqué dans les résumés précédents, l’auteur met en parallèle la vie de Flora Tristan, écrivaine et féministe Saint Simonienne du XIX siècle et celle de son petits fils Paul Gauguin, on y croise donc le destin de ce peintre et de son ami Vincent Van Gogh. Le paradis, Paul était allé le chercher à Tahiti et particulièrement aux îles Marquises.

Pour finir deux bandes dessinées aux éditions Glénat. L’auteur Laurent COLONNIER, par ses dessins en résonance avec les œuvres des premiers peintres impressionnistes, ceux du salon des intransigeants, recrée les univers du peintre Gustave CAILLEBOTTE et de ses contemporains, Manet, Degas, Pissarro, Morisot Monet… Un portait fidèle et tout en nuance de l’artiste.

Deux autres auteurs, JL CORNETTE et M RENIER font revivre, dans Judith et Holopherne, Adèle l’égérie de KLIMT, le peintre aux doigts d’or et l’univers art déco de la ville de Vienne de leur époque.

Conseils et remarques pour conclure : pensez à chercher sur le site un résumé de livre en tapant le nom de l’auteur, vous y découvrirez des approches différentes dénotant une approche spécifique due à la sensibilité du lecteur. Le regard justement puisqu’il s’agit de tableaux, souhaitons qu’il soit aiguisé par la lecture de ces romans, en sachant qu’il y en a beaucoup d’autres à découvrir (voir médiathèque Aussillon où le fonds consacré à l’art est abondant).



Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :   "quand on ne voit plus le soleil, il faut croire qu'il existe" (Je veux croire au soleil)   Jacques. SEMELIN
J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.