Vous êtes ici :   Accueil » Mille feuilles à la médiathèque d'Aussillon le 15 février 2019
 
SALONS "DÉLIRE DE LIRE"

 ↑  
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

LITTÉRATURE ET MUSIQUE

MÉDIATHEQUE D’AUSSILLON

15 FÉVRIER 2019

« le monde est sombre mais la musique est lumière » cette citation tirée du livre La cithare nue de SHAN SA peut servir de « point d’orgue » à cette séance.

7 livres présentés montrant que la musique est en lien avec la politique, la poésie, la vie…

Du temps où nous chantions de Richard POWERS : Un roman américain où une famille de musiciens, les parents (la mère noire, le père blanc) les enfants, chanteur, pianiste, font de la musique un outil de libération à l’époque de la lutte pour les droits civiques des noirs aux États-Unis.

L’accompagnatrice de Nina BERBEROVA : L’auteur fait revivre l’Âme russe dans ce portrait de deux femmes de conditions sociales très différentes, l’une soprano, l’autre devenant son accompagnatrice au piano.

La cithare nue de Shan Sa : C’est en Chine que l’auteur de la joueuse de go nous entraîne encore une fois avec une héroïne des temps anciens qui fait face aux aléas de la réalité en puisant dans la mélancolie et la beauté.

Ostinato de Louis René DES FORETS : Des textes poétiques comme de fuyantes résonances, où la puissance d’évocation fait jouer la vie comme une partition.

L’effroi de François GARDE : Paris aujourd’hui, effroi à l’opéra un musicien montre en public son opposition en tournant le dos à son chef d’orchestre qui fait le salut nazi. La musique, les médias et la politique tissent leurs liens dans ce roman psychologique.

La musique à mains nues de Claire GIBAULT : Le parcours d’une femme chef d’orchestre en France, Autriche, Italie, ses rapports de femme chef avec les musiciens mais aussi avec la politique au Parlement européen en tant que défenseure de la musique au service de tous.

Novocento pianiste d’Alessandro BARICCO : Un court roman qui se vit comme un enchantement poétique. C’est l’histoire d’un homme qui vit sur un bateau avec un piano comme compagnon.

Pour finir, deux poèmes pacifistes mis en musique par plusieurs chanteurs-poètes :

  • Le déserteur de Boris VIAN et Le dormeur du val d’Arthur RIMBAUD.


Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :  

Le mieux quand on n’a rien à dire c’est de se créer des devoirs en guise de flotteurs.   Julio CORTAZAR

J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.