Vous êtes ici :   Accueil » Mille feuilles du 20 juillet 2012
 
MILLE FEUILLES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT

MILLE FEUILLES DU 20 JUILLET 2012

POT ETHIQUE  MAZAMET

Thème :la modernité de JJ. ROUSSEAU, à l’occasion du tricentenaire de sa naissance.

Plusieurs aspects de la vie et de l’œuvre du personnage ont été abordés par plusieurs intervenants ce qui a enrichi la « redécouverte » de cet écrivain et donné envie de le lire ou relire. Néanmoins il ne s’agissait pas d’en faire une présentation complète, à ce propos de nombreuses publications ou émissions lui sont consacrés et pour approfondir vous pouvez vous reporter aux ouvrages ou journaux suivants :

  • HORS SERIE du journal LE MONDE,
  • HORS SERIE TELERAMA,
  • JOUARY : J J.ROUSSEAU citoyen du futur ;
  • ARTE : émission spéciale de la chaine.

L’idéal est de lire les écrits de l’auteur et le choix est vaste car sa pensée est d’une grande envergure :

  • Politique : le discours sur l’origine de l’inégalité ou le contrat social, sont conseillés.
  • Educative : L’Émile, traité sur l’éducation, qui en donnant une grande place à l’enfant en tant que personne a permis le développement des « méthodes actives »
  • Littéraire : la nouvelle Héloïse est un roman d’une magnifique écriture  qui annonce le style « romantique »
  • Autobiographique et philosophique : Les confessions et les rêveries du promeneur solitaire.

Une biographie rapide nous rappelle la vie d’errance et d’exil de ce Genevois protestant, né dans une famille modeste et qui perdit sa mère très tôt.

Musicien de profession, il vivra de son métier de copiste de musique, écrira un opéra, « le devin du village », qui le rendra célèbre. Écrivain autodidacte, il sera la cible des critiques de beaucoup d’écrivains de son époque, le plus connu  de ses détracteurs étant VOLTAIRE.

Plusieurs sujets ont été abordés:

  • ROUSSEAU et les femmes :

Il apparaît misogyne mais encourage les femmes à se cultiver,  preuve de ses contradictions que lui même reconnaît.

  • ROUSSEAU et la société:

Il prône la République comme forme de gouvernement, preuve de son audace et de sa modernité car il écrivait à une époque où les européens étaient « sujets » du roi, c’est ce qui lui vaudra d’être un modèle pour les révolutionnaires français. C’est la démocratie directe qu’il préconise  avec le recours fréquent aux référendums (les votations suisses), des représentants du peuple tirés au sort et non élus. Il est opposé à la domination par la force et l’argent, ce qui fait dire à certains qu’il est le premier des « indignés ».

Son souhait est celui de l’invention d’une forme nouvelle de communauté, où le « bien commun » correspondrait à celui de chacun en particulier et trouver une forme d’association par laquelle chacun s’unissant à tous n’obéisse qu’à lui-même. Enfin pour lui,  le devenir de l’Europe c’est de trouver une association différente de celle des états nations.

  • ROUSSEAU et la sagesse :

Ses derniers écrits nous font découvrir un homme sincère  qui a mis sa vie en conformité avec ses idées, menant une vie simple auprès de la nature.

Il affirme que la vertu ne vient pas de la science mais de la conscience, ce qui à l’époque des « lumières » est audacieux. Il entend par vertu, la modestie,  la patience,  l’intégrité, la parole « juste » c’est à dire celle qui ne nuit pas à nos ennemis.

Il dit « apprenons à souffrir sans murmures, tout doit à la fin rentrer dans l’ordre ».  La méditation lui est nécessaire avant de pouvoir écrire, l’homme ayant besoin d’être en harmonie avec la nature, et « il faut goûter le contentement de l’esprit quand il vient » c’est donc un adepte de l’instant présent.

Pour finir deux citations relevées lors de cette séance :

« la jeunesse est le temps d’étudier la sagesse, la vieillesse est le temps de la pratiquer »

 « la liberté de l’homme, c’est non pas de faire ce qu’il veut mais de ne pas faire ce qu’il ne veut pas ».

Bonne lecture de JJ. ROUSSEAU.

Un autre livre a été présenté mais étant d’un auteur contemporain vous trouverez sa présentation avec le CR du repas littéraire du 2 JUILLET.                   



Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :   "Chaque livre a une âme. L’âme de celui qui l’a écrit, et l’âme de ceux qui l’ont lu, ont vécu et rêvé avec lui." (L'ombre du vent)   Carlos Ruiz Zafon
J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.