Vous êtes ici :   Accueil » Mille feuilles à la bibliothèque de Payrin le 10 décembre 2021
 
MILLE FEUILLES
CAFÉS LITTÉRAIRES
REPAS LITTÉRAIRES
POLARS DE NUIT
SALONS "DÉLIRE DE LIRE"

 ↑  
ARCHIVES

Le 10 Décembre 2021, la médiathèque de Payrin accueillait 12 membres ou sympathisants de JM Lire pour une rencontre autour de la poésie. Entourés de livres, autour d’une table accueillante, par nos voix se sont élevées les voix de poètes-esses disparu-e-s ou bien vivant-e-s …

A commencer par Marcel Thiry, né à Charleroi ( Belgique) avec les poèmes « Affrètement » ( un éloge du voyage) et « Ode à la femme », lus par Jean-Paul. Jeanne, autrice, a lu un des fruits de l’atelier d’écriture local «  Je suis un livre ... » ; grâce à la voix de Claude, un rondeau de Charles d’Orléans a tancé le temps maussade «  Hiver, vous n’êtes qu’un vilain ! », plusieurs poèmes de Noëlle, du club de poésie de Payrin, ont été oralisés, « Ma jeunesse perdue », « Nostalgie », « Si je pouvais... »

Gérard, amoureux de l’art brut et de la musique et de la poésie populaires, a chanté a cappella le chant du Marin, «  C’est dans le port du Havre, la belle j’ai rencontré... », chanson qui réunissait un érotisme métaphorique et les réponses de la Belle, extraordinaire !

Patricia a présenté « Je serai le feu » une anthologie de Diglee, illustratrice, qui réunit 50 poétesses des 19e, 20e et 21e siècle, très connues, ou tombées dans l'oubli et leurs sublimes poèmes. Pour chacune d'entre elles, Diglee a réalisé une illustration originale, rédigé une biographie, et sélectionné ses poèmes préférés.

Ambiance médiévale avec Gaétan, qui a lu trois de ses poèmes sur Hautpoul, l’un la veille du siège en 1212 par les croisés, le deuxième sur le jour qui suit l’assaut, le troisième adressé à l’inquisiteur par un condamné. Après la pause, Monique I a lu des haïkus venus tout droit du Japon grâce à une anthologie du poème court japonais, a rappelé les origines du haïku, fleur de sens, et l’historique de ces poèmes. Monique P a rappelé que Gérard Bastide a produit un magnifique recueil de haïkus, et puis a présenté une photo emblématique de la poétesse Tannella Boni, droite comme un arbre, auteure majeure de la poésie africaine contemporaine ; elle a lu «  Là où il fait si clair en moi », et a exposé le credo de Tannella Boni, à savoir que les mots aiment le dialogue, la tolérance et la paix ; et que la poésie possède la capacité, rare, de réenchanter la vie. "Tu n'as pas d'autres armes que les mots".

Nous avons terminé notre rencontre avec les vers de Félix Arvers, lus par Michèle : Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...

Puisqu’il le faut

entraînons-nous à mourir

à l’ombre des fleurs

Kobayashi Issa



Évènements culturels recommandés par JMLIRE

 

Recherche
Recherche
Calendrier
NOTES DE LECTURE
Nous contacter
Texte à méditer :   La littérature , c’est du chagrin dominé par la grammaire.   Jean d'Ormesson
J'MLIRE

L’Association J’MLIRE a été créée en Avril 2011, à l’initiative de 8 femmes désireuses de s’impliquer dans des manifestations autour du livre et de la lecture : conférences,  rencontres littéraires…avec un temps fort, l’organisation d’un salon du livre « Délire de lire » à l’automne, rassemblant tous les acteurs des métiers du livre.